Cristaux de molècules d’eau

Né le 22 juillet 1943, à Yokohama (Japon), Masaru Emoto est le père de la photographie de cristaux de molécules d’eau. Il savait qu’il n’existait pas deux cristaux de neige similaires, alors l’idée lui est venue de détecter la qualité de l’eau en étudiant des gouttes d’eau gelées et leur photographie. Il a confié à un jeune chercheur un microscope haute résolution et la mission de confirmer cette thèse. Depuis, ses photographies de cristaux d’eau ont fait le tour du monde.

D’après ses expériences, l’eau a une mémoire et réagit aux traitements qu’elle subit. L’eau de source forme de jolis hexagones filigranes et harmonieux, tandis que l’eau des cours inférieurs des rivières ne forment quasiment pas de cristaux. Dans ses travaux, il a montré que le langage figuré de l’eau était polyvalent. Les images, les formes et les apparences qui ressortent de l’étude ne sont pas reproductibles, tout comme la nature ne se répète pas. Cette méthode ne permet pas de tirer de conclusions sur les qualités chimiques, biologiques et physiques. Malgré tout, il pense que les photos des cristaux d’eau peuvent donner des informations et renseigner sur le contenu énergétique.

Pour nos essais, trois flacons pharmaceutiques différents, en verre blanc, brun et violet, ont été remplis d’eau. Ils ont été stockés pendant 7 jours (conservation de courte durée) et pendant 74 jours (conservation moyenne durée). Nous tenons une nouvelle fois à signaler que le langage figuré de l’eau est multidimensionnel et qu’aucune conclusion scientifique ne peut être formulée.

De gauche à droite : 7 jours et 74 jours en verre violet – verre brun – verre blanc
De gauche à droite : 7 jours et 74 jours en verre violet – verre brun – verre blanc